2018 Année de Transition et Transformation Digitale

Le cabinet Adhere-RH a connu en 2018, comme de nombreuses entreprises et organisations, des changements de nature diverse, tant internes qu’externes. L’impression globale qui en ressort est celle d’une année de transition et transformation digitale et organisationnelle.

D’une manière générale, pour les cabinets de conseil, 2018 restera une année de référence en raison de la bonne santé du secteur en France.

Prospérité notamment portée par le dynamisme de la transition et transformation digitale, laquelle a pu représenter jusqu’à 29,4 % des missions réalisées par les cabinets en 2017.

Selon l’étude de marché 2018 sur le Conseil en stratégie et management réalisée par Consult in France, le secteur du conseil français confirme sa prospérité avec une croissance de 10,5 % en 2017 et une croissance de plus de 10 % en 2018.

Les PME sont en retard

Or, en matière de transition et transformation digitale, force est de constater que les PME françaises accusent un retard en regard de leurs voisines européennes.

La transition et transformation digitale n’est pas une option mais une nécessité dictée par les évolutions socio-économiques et technologiques.

Si on observe que les grandes entreprises et les multinationales s’adaptent plus facilement à ces évolutions, les PME françaises ne semblent pas en revanche prendre la mesure de l’importance du phénomène.

Transition et Transformation digitale

47% des entreprises françaises de plus de 249 salariés réalisent de la vente en ligne, contre seulement 11.5% des PME françaises, c’est-à-dire de moins de 250 salariés, selon L’étude de Facebook menée en 2016 en collaboration avec le Cabinet Deloitte.

Changement technologique et humain

Et alors qu’on dénombre 3,5 millions de PME en France, la transition et transformation digitale devrait être perçue comme un levier de performance, de compétitivité et de croissance.

La transition et transformation digitale n’est pas seulement réservée aux grandes entreprises et multinationales.

Encore faut-il qu’elle s’inscrive dans la conduite du changement non pas seulement technologique, mais humaine, portée par le management socialement responsable.

La transition et transformation digitale engendre de nombreux changements auxquels les salariés doivent s’adapter. Cette adaptation nécessite leur mobilisation qui est facilitée quand ils ne sont pas seulement considérés comme un moyen, mais aussi et surtout comme une fin.

Laisser un commentaire