Les entreprises vont avoir quelques difficultés à reprendre leurs activités en termes organisationnels, financiers, managériaux, de communication interne, et de gestion des ressources humaines. Elles n’ont pas d’autre choix, que celui d’anticiper et d’agir. Doù la nécessité de réfléchir à recourir à la RSE pour préparer l’après confinement, et le réussir.

La résilience des entreprises, c’est-à-dire leur capacité à résister, absorber, récupérer, s’adapter aux conséquences de la crise économique et sociale du coronavirus, rebondir et prospérer, va être mise à dure épreuve. Elles vont être confrontées à des risques systémiques.

La conduite du changement est un processus complexe, la résultante de multiples forces qui agissent et interagissent, dans des directions différentes les unes des autres, il accompagne la vie de toute entreprise face à l’instabilité et aux variations de l’environnement.

Mais la conduite du changement en situation de crise, ne relève pas des mêmes compétences que celles pour lequel les entreprises ont une expérience et une expertise.

Gestion de projet

La direction, le management, et les salariés vont se trouver dans une situation inédite. Le retour à la normale ne s’effectuera pas sans une phase de réadaptation, d’autant que la période de confinement va laisser des traces, des douleurs, voire pour certains des traumatismes.

En termes de gestion de projet, préparer l’après confinement, et conduire le changement, seront des axes prioritaires.

Il va falloir retrouver ses repères, ou de nouveaux repères, ses réflexes professionnels, ses automatismes, son équilibre psychique, son équilibre vie privée vie professionnelles. Cela ne pourra se faire sans heurts, ni dysfonctionnements, à moins de s’y préparer activement.

La RSE pour préparer l'après confinement.

La motivation, l’implication, l’esprit et la cohésion d’équipe, le sentiment d’appartenance, le sens au travail, l’appétence du travail, les relations interpersonnelles, la gestion des émotions, vont être sérieusement impactés.

Exprimer, verbaliser

Les acteurs de l’entreprise vont devoir se réadapter, réapprendre à se comporter, socialement et efficacement, au sein d’un collectif de travail.

Si certains se sont adaptés aux exigences du confinement, et pourront retrouver plus ou moins facilement leurs activités professionnelles et le chemin de l’entreprise ; d’autres ont pu découvrir de nouvelles valeurs, cultiver de nouvelles attitudes, adopter de nouveaux modes de comportement.

Mais beaucoup l’auront peut-être mal vécue. Ceux-là vont éprouver le besoin de s’exprimer, d’être écoutés, d’échanger, de verbaliser les difficultés, obstacles, douleurs, voire conflits qu’ils ont connus.

Ils vont aussi éprouver le besoin de tisser de nouveaux liens, solidaires et sociaux, avec leurs collègues et managers, leur direction, leurs clients.

Soutien et accompagnement

Le changement systémique ne s’inscrit pas dans une décision stratégique dont l’entreprise et son dirigeant peuvent mesurer la durée et les impacts, il est subi, diffus, c’est un bouleversement global, un tremblement de terre dont il n’est possible ni d’évaluer la magnitude, ni de localiser l’épicentre.

Dans cette période difficile de transition, la direction, autant que le management et les salariés vont ressentir à des degrés divers le besoin d’un soutien et d’un accompagnement psychologique, managérial, et organisationnel.

Le dirigeant d’entreprise, en particulier, a un rôle décisif à jouer durant cette période critique, pour lequel il n’a pas été formé. Il devra rassembler toutes ses forces, faire preuve de leadership, mobiliser, impliquer, enrôler toutes les bonnes volontés internes et externes.

La santé, le bien-être, le dialogue social, la résilience des managers et salariés, et leurs impacts sur la performance et la durabilité de l’entreprise, seront plus que jamais au centre des préoccupations du dirigeant.

La RSE pour préparer l’après confinement, et le réussir, est une stratégie gagnante. S’il y a une conjoncture propice pour intégrer la RSE à la stratégie, c’est bien celle que nous vivons aujourd’hui.

1 Comment on Anticiper, agir : la RSE pour préparer l’après confinement, et le réussir

  1. Très bon article,

    il est évident qu’après le confinement, l’entreprise doit mette en place

    une approche Managériale adaptée au retour des ses collaborateurs
    Une Communication solidaire et collaborative
    une approche Coaching pour accompagner chacun a ce retour de confinement

    Thierry TISSIER consultant-formateur-Coach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *