Les DRH au Défi de la Conduite du Changement

Le changement accompagne la vie de toute entreprise face à l’instabilité et aux variations de l’environnement. Conduire le changement n’est rien d’autre finalement que l’anticiper. La démarche de conduite du changement va de la perception d’un problème d’organisation ou de réorganisation à la mise en œuvre d’actions permettant le choix d’une solution dans des conditions de réussite optimales.

Dans la démarche de conduite du changement, force est de constater qu’on oublie souvent, ou feint d’oublier, la prise en compte de la dimension humaine.

Or, dans toute organisation, il existe des forces motrices et des forces opposées, de nature interne et externe. Les premières qui poussent au changement, et les secondes au contraire, craignant ou refusant les idées nouvelles, qui veulent maintenir les choses telles qu’elles sont et ont toujours été.

Les résistances au changement sont légitimes. Il serait illusoire de croire qu’elles ne se manifesteront pas d’une manière ou d’une autre, tôt au tard, et dommageable de penser qu’on peut les ignorer.

D’où l’utilité d’une part de comprendre la logique de fonctionnement des résistances et, d’autre part, de mettre en place une stratégie visant non pas à les combattre  – car plus on pousse au changement et plus l’on suscite des  oppositions – mais à  faire en sorte de les diminuer.

Pour faire accepter la conduite du changement, il est plus pertinent de diminuer les forces opposées que d’augmenter les forces motrices.

00251Du point de vue des ressources humaines, cela signifie communiquer, écouter, débattre, engager le dialogue, faire participer, négocier, renforcer les nouveaux comportements, mettre en évidence les résultats positifs obtenus, valoriser les individus qui font des efforts, donner de la reconnaissance.

En termes d’efficacité, Il est prudent d’introduire la conduite du changement par étapes. Parmi les leviers du changement, il y a bien entendu le management, et parmi les questions que la direction des ressources humaines est en droit de se poser il y a notamment celles-ci :

  • Le mode de management actuel de l’entreprise favorise-t-il la réussite du changement ?
  • Le management est-il en mesure de faire partager une vision du changement suffisamment valorisante pour mobiliser les salariés ?
  • Quelle est la volonté réelle de conduite du changement du management ?
  • Quelles sont d’une manière générale l’attitude et l’aptitude du management face à la conduite du changement, et à la prise de risque ?
  • Quel est la capacité du management à s’adapter au changement?

Pour ce qui concerne la direction des ressources humaines, elle a cela va sans dire un devoir d’exemplarité dans la conduite du changement.

Elle doit faire la preuve de sa capacité à comprendre et évaluer des points de vue différents voire opposés, adapter de manière constante son approche, modifier son plan d’action chaque fois que surgissent des événements ou des situations imprévus, avoir l’ouverture d’esprit permettant d’accueillir des façons de penser et de travailler différentes, last but not least intégrer la conduite du changement et l’adaptation au changement au sein de son fonctionnement et de ses équipes.

Laisser un commentaire