Égalité femmes-hommes socle transversal du développement durable

Les liens entre égalité femmes-hommes et développement durable tardent à être perçus et compris. Bien qu’elle est reconnue comme un élément majeur de prospérité économique et de développement durable et soutenable, l’égalité femmes-hommes ne semble pas suffisamment intégrée aux processus décisionnels des entreprises et organisations, au niveau national et international.

Toutes les institutions expertes en matière de développement n’ont de cesse, depuis de nombreuses années, d’affirmer en s’appuyant sur des études et retours d’expériences, que les objectifs de développement humain et de développement durable ne pourront être atteints qu’à la condition d’intégrer une approche transversale de genre en vue de l’égalité femmes-hommes.

Développement économique

Égalité femmes-hommes et développement durables sont indissociables. Pourtant, les inégalités persistent dans tous les domaines. Selon l’OCDE l’atteinte de l’égalité femmes-homme est un combat difficile et de longue haleine. « L’égalité des sexes renforce le développement économique à long terme. Cette affirmation n’est pas un slogan incantatoire, elle se fonde sur une nouvelle analyse des rapports entre les taux de natalité et les positions sur l’égalité des sexes dans un échantillon de pays. » pouvait-on lire dans L’Observateur de l’OCDE, N°250, juillet 2005.

Aujourd’hui l’OCDE fait le constat suivant : « Les inégalités entre les femmes et les hommes persistent dans tous les domaines de la vie sociale et économique et dans tous les pays. Les jeunes femmes des pays de l’OCDE généralement de plus longues études que les jeunes hommes, mais elles sont moins susceptibles que ces derniers d’exercer une activité rémunérée. Les écarts se creusent avec l’âge car, en règle générale, notamment parce que la maternité a des effets négatifs sur la rémunération et la progression professionnelles des femmes. Celles-ci ont aussi moins tendance à créer leur entreprise, et elles sont sous-représentées au niveau des fonctions dirigeantes dans le secteur privé et dans les institutions publiques. »

Quant aux progrès vers l’égalité femmes-hommes, ils sont beaucoup trop lents. Les jeunes femmes dans les pays de l’OCDE sont souvent plus diplômées que les jeunes hommes, mais continuent d’être moins susceptibles d’étudier dans les filières lucratives des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques

Objectif 5 du développement durable

L’objectif 5 du développement durable est sans ambigüité : « Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles » est un socle transversal à tous les objectifs du développement durable pour 2030. »

L’autonomisation des femmes et des filles, la défense de leur santé et de leurs droits sexuels et reproductifs, l’élimination de toutes les formes de discrimination fondées sur le genre dans tous les domaines de la vie sociale, politique et économique, la lutte contre les stéréotypes, sont autant de leviers pour le développement durable.

 

Rappelons quelles sont les six cibles de l’égalité femmes-hommes relatives à l’objectif 5 :

  1.  Mettre fin, partout dans le monde, à toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et des filles;
  2.  Éliminer de la vie publique et de la vie privée toutes les formes de violence faite aux femmes et a ux filles, y compris la traite et l’exploitation sexuelle et d’autres types d’exploitation ;
  3.  Éliminer toutes les pratiques préjudiciables, telles que le mariage des enfants, le mariage précoce ou forcé et la mutilation génitale féminine ;
  4.  Prendre en compte et valoriser les soins et travaux domestiques non rémunérés, par la mise en place de services publics, d’infrastructures et de politiques de protection sociale et par la promotion du partage des responsabilités dans le ménage et la famille, en fonction du contexte national ;
  5. Veiller à ce que les femmes participent pleinement et effectivement aux fonctions de direction à tous les niveaux de décision, dans la vie politique, économique et publique, et y accèdent sur un pied d’égalité ;
  6. Assurer l’accès de tous aux soins de santé sexuelle et procréative et faire en sorte que chacun puisse exercer ses droits en matière de procréation.

Trois facteurs déterminants

Dans les pays développés, l’égalité femmes-hommes se heurte à de nombreux obstacles.Trois facteurs déterminants sont susceptibles de limiter, retarder ou entraver le développement de carrières des femmes : facteurs personnels dont le niveau d’éducation, l’expérience, l’interruption de carrière – facteurs familiaux dont l’équilibre vie professionnelle vie familiale, la maternité – facteurs organisationnels dont la reconnaissance au travail, le soutien de la hiérarchie directe et de la direction, les cercles de pouvoir, affinitaires et d’influence.

La cible 5.5  « Veiller à ce que les femmes participent pleinement et effectivement aux fonctions de direction à tous les niveaux de décision, dans la vie politique, économique et publique, et y accèdent sur un pied d’égalité » peut avoir une résonance particulière.

égalité femmes-hommes

Laboratoire de l’égalité

C’est ainsi qu’en France, selon le rapport 2017 de l’OCDE, l’écart de salaire médian entre femmes et hommes est comparativement faible (9.9% contre 14.3% en moyenne), mais il ne se réduit plus depuis le milieu des années 2000. Cet écart reflète en partie le plafond de verre auquel font souvent face les femmes au cours de leur carrière; les femmes représentent ainsi moins d’un tiers des cadres de direction.

L’ONU Femmes offre aux entreprises et aux fondations l’occasion unique de se joindre à la principale organisation internationale qui se consacre à la lutte pour l’égalité femmes-hommes et l’autonomisation des femmes.

L’égalité femmes-hommes est « l’un des défis majeurs du développement humain dans le monde. L’égalité, est non seulement une question politique et éthique, mais aussi une garantie de l’efficacité des politiques de développement. En renforçant les droits des femmes et des filles, c’est l’humanité entière qui progresse. » (Jacqueline Laufer, L’Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, La Découverte, coll. « Repères », 2014)

Laisser un commentaire