La Communication Interne, Levier Stratégique du Management

La communication interne est le révélateur de la qualité du dialogue social de l’entreprise, c’est dire qu’elle a un impact direct sur les résultats de l’entreprise au travers des attitudes et comportements des salariés et collaborateurs.

La valeur ajoutée de la communication interne est plus importante lorsque le dirigeant adopte un mode de gouvernance centré sur les ressources humaines, et qu’elle vise à partager les valeurs et la culture de l’entreprise dans un souci d’éthique et de transparence.

La communication interne découle de la stratégie de l’entreprise, elle est l’émanation de la vision de son dirigeant. Elle n’est jamais la cause des dysfonctionnements de l’entreprise ou du management, mais elle en est le symptôme.

Communication interne levier stratégique

La communication interne est le moyen par lequel s’expriment les initiatives et les idées nouvelles, l’implication et l’adhésion des salariés aux objectifs, le sentiment d’appartenance et de reconnaissance, la volonté de coopération inter-services, le climat social.

Communication interne Et ce, d’autant que les collaborateurs de l’entreprise sont dans une relation à 360 degrés, ils communiquent avec les clients internes et externes d’une part, les partenaires internes et externes d’autre part.

L’évolution des pratiques managériales conduit à considérer que la communication interne est une fonction à part entière, un levier stratégique de développement. Management et communication sont indissociables. (Rouet Gilles, « Le management et la communication : de l’instrumentalisation à l’intégration », Hermès, La Revue, 2014/3 (n° 70), p. 111-114. URL : https://www.cairn.info/revue-hermes-la-revue-2014-3-page-111.htm )

La communication interne est un processus central, une fonction constitutive de la gouvernance et du management, une compétence clef du leadership.

Il s’agit d’assurer la circulation descendante, ascendante et transversale des informations, et de les expliquer, préalable organisationnel à la prise de décision. Soit le management de la communication.

Six piliers de la communication interne

Il y a trois grands types de temps de la communication interne : le quotidien, l’événementiel, et la crise.

Et selon Christian Michon, il existe six composantes ou piliers de la communication interne : l’information, l’identification, la convivialité, la participation, la fédération et l’implication.

Encore faut-il que ces six composantes puissent interagir de façon permanente, partant du principe que le tout est plus que la somme de ses parties.

‘Il ne suffit pas de construire un voilier et de l’appeler « esprit d’équipe » pour fédérer le personnel, il ne suffit pas d’exiger le port d’un uniforme aux couleurs de l’entreprise pour qu’il y ait identification, il ne suffit pas d’institutionnaliser les groupes d’expression pour qu’il ait participation, il ne suffit pas de généraliser les messageries pour qu’il y ait circulation d’informations. La communication interne ne sera qu’apparence si elle n’est pas l’expression d’un fondement plus profond que sont ces six dimensions. Ces six dimensions nous semblent bien constituer un paradigme qui se situe au sein du management de l’organisation. Appelons-le « communication interne » et donnons lui une visibilité« . ( Christian Michon  « Management et communication interne : les six dimensions qu’il faut considérer » )

S’agissant de la RSE en particulier, force est de constater que si les entreprises s’investissent dans la communication externe de leur démarche, il n’en est pas souvent de même pour ce qui concerne la communication interne. Or, la communication interne vise à promouvoir la RSE auprès des salariés afin de les mobiliser, ainsi qu’à fidéliser les talents.

Laisser un commentaire