On désespérait de voir un jour émerger une conscience écologique tant le climato-scepticisme, l’indifférence, la résignation, ou le cynisme semblaient prévaloir. La jeunesse pour le climat a tenté de mettre, avec fermeté et détermination, un terme à cet immobilisme et cet état de fait.

(suite…)