L’insolente réussite des grandes marques du luxe n’a de cesse d’étonner d’autant que  le secteur est dominé par les entreprises occidentales – françaises, américaines et italiennes pour le peloton de tête – et que la croissance économique des pays concernés est paradoxalement en récession sinon en berne.
(suite…)