Transmission d’entreprise : 5 Fondamentaux

La transmission d’entreprise constitue une période délicate. Le sentiment de perte identitaire, le changement qu’annonce la venue du repreneur (nouvelle stratégie, nouvelle organisation, nouveau style de management) sont des enjeux critiques.

Négligés ou minorés ils mènent souvent à l’impasse voire à l’échec. Des études montrent que nombre d’entre elles déposent le bilan dans les 6 ans qui suivent la reprise.

La transmission d’entreprise proprement dite ne commence qu’après avoir réglé les 3 questions préliminaires – Comment évaluer la valeur de mon entreprise ? Quelle est la démarche à suivre pour trouver le repreneur le mieux qualifié ? – Comment négocier efficacement la vente de mon entreprise ?

C’est à ce moment-là et à ce moment-là seulement que commence le processus actif de la transmission d’entreprise.

Schéma méthodologique d’une transmission d’entreprise

visuel_blog-15

  1. Capital Humain
  2. Leadership du Repreneur
  3. Audit Organisationnel
  4. Plan d’Actions Stratégique
  5. Mise en œuvre et Suivi du plan d’actions

 

 

 

Capital humain

Le levier principal du changement est la capacité d’adaptation du capital humain, d’autant que le développement du potentiel humain est un élément majeur de création de valeur.

Leadership du repreneur

La légitimité du repreneur est essentielle à la réussite de la transmission. La personnalité du repreneur s’adapte à la culture de l’entreprise, en retour celle-ci est impactée par l’arrivée du nouveau dirigeant. Le repreneur doit être en capacité de mettre en œuvre un management en situation de changement.

Remarquons que, dans le cadre d’une transmission d ‘entreprise, l’implémentation d’une démarche RSE est fortement conseillée, car elle a un impact positif sur la légitimité du repreneur et la qualité des relations qu’il entretient avec ses salariés, en définitive sur la performance globale.

Audit Organisationnel

L’audit organisationnel va apporter des réponses pertinentes aux questions que se pose le repreneur, afin de lui permettre d’établir sa stratégie : quels sont les forces, les faiblesses, les risques, les opportunités ?

Plan d’Actions Stratégique

La stratégie se décline en objectifs réalistes, spécifiques, mesurables, vérifiables, définies dans le temps, responsabilisants et gratifiants.

Mise en œuvre et suivi du plan d’actions

Le plan d’actions doit prévoir le système de suivi et de contrôle conçu comme un soutien à chacun des membres de l’équipe.

Accompagnement du binôme Cédant/Repreneur

L’expérience montre que, chaque fois que cela est possible, l’accompagnement du binôme cédant/repreneur augmente de manière significative les chances de succès de la transmission d’entreprise. Il s’agit de mettre en place une synergie, c’est-à-dire une dynamique de travail et de collaboration étroite.

Cet accompagnement de la transmission d’entreprise vise à permettre :

Au cédant de :

Transmettre son savoir et son savoir-faire tant matériels qu’immatériels

Au repreneur de :

  • Définir sa stratégie (stratégie de rupture, stratégie de changement, stratégie d’évolution graduée, stratégie de continuité … ?)
  • Prendre en compte la dimension humaine de la transmission d’entreprise
  • Élaborer son modèle de coûts

Laisser un commentaire