La stratégie performante d’une entreprise consiste à déterminer les objectifs et les buts à long terme, puis les modes d’action et d’allocation des ressources qui permettent de les atteindre.

La conception, la mise en œuvre, et le pilotage de la stratégie doivent permettre au dirigeant de situer le développement de son entreprise sur quatre axes principaux : être réactif en regard d’un environnement sans cesse évolutif et changeant ; être capable de modifier sa stratégie – c’est ce qu’on appelle la tactique qu’on confond parfois avec la stratégie ; se positionner de manière claire et précise sur son marché ; être compétitif.

On distingue deux types de stratégie, corporate et concurrentielle. La stratégie repose sur deux notions complémentaires, l’efficacité et l’efficience.

Est appelée efficace une action qui atteint les objectifs fixés; est appelée efficiente une action qui atteint ses objectifs avec une économie de ressources.

La prise en considération de ces deux notions amène l’entreprise à s’appuyer sur une logique de réflexion stratégique, qui vise à prendre un certain nombre de décisions lesquelles vont délimiter son champ d’action futur.

Compétitive et réactive

Pour être compétitive, l’entreprise détermine les modes d’action à mettre en œuvre pour réaliser un objectif. Elle offre une vision cohérente de l’activité de l’entreprise et définit les modalités pratiques permettant une utilisation optimale des ressources engagées pour produire (niveau des ressources nécessaires et affectation de ces ressources).

Pour être réactive, elle ne peut envisager sa survie que par la mise en place d’une stratégie tenant compte de la réalité du marché dans lequel elle évolue. L’environnement étant par nature changeant, elle doit être à même de modifier sa stratégie en fonction de l’évolution des structures du marché.

Stratégie performante

Champ d’’activité

La mise en place d’une stratégie performante repose en premier lieu sur la définition du champ d’activité de l’entreprise (c’est à dire : que produire ?). L’entreprise se pose la question de son portefeuille d’activités dans un ou plusieurs métiers.

Pour répondre à cette question, l’entreprise se demande : Quel est mon métier ? Quel est mon marché ? Quelle est l’étendue de mon marché ?

Pour concevoir, mettre en œuvre, et piloter une stratégie performante, l’entreprise peut faire appel à un conseil en organisation. Ce dernier a l’avantage d’être neutre, et de faire bénéficier l’entreprise de son expérience et des bonnes pratiques de son secteur d’activité en particulier.

Formalisation de la stratégie

Toute entreprise de toute taille, de tout secteur d’activité, les plus efficaces sont toujours celles qui ont réalisé un travail approfondi sur leurs fondamentaux commerciaux et organisationnels.

Pour qu’elle soit bien comprise en interne et externe, par les parties prenantes, la stratégie doit être écrite, formalisée. De façon simple et concise.

La communication doit être intégrée à la stratégie. Même dans une petite structure, les questions relevant de la communication sont des aspects sensibles.

La formalisation de la stratégie répond à deux besoins, le premier aider l’équipe dirigeante à clarifier ses idées, synthétiser les actions clefs à mener, bâtir et valoriser l’image de l’entreprise, le deuxième engager les salariés, renforcer leur implication, et leur sentiment d’appartenance.

Peu d’entreprises ont une stratégie formalisée, et moins encore l’ont déclinée en plan d’actions. La stratégie commerciale pour ce qui la concerne est la résultante d’un certain nombre d’éléments, parmi lesquels les objectifs, la motivation, les moyens, l’environnement.

Rappelons qu’un objectif doit être réaliste, spécifique, mesurable, défini dans le temps, vérifiable, responsabilisant. Faute de quoi, il n’a ni pertinence ni légitimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.